Rechercher
  • PILGRIMS

AID EL ADHA


 Le 10 du mois de Dhou al Hijja, dernier mois du calendrier musulman, est fêtée l'Aid el Adha (jour du sacrifice) ou Aid el Kébir (« grande fête »). C'est la fête la plus importante. Car elle est riche de sens et d'enseignement. En effet elle commémore la dévotion totale de notre prophète Ibrahim (‘alayhi Salam) à notre Seigneur. Elle nous rappelle qu'il était prêt à sacrifier ce qu'il avait de plus cher pour Dieu. Par l'intermédiaire de l'archange Jibril, Le seigneur fit échanger le fils d'Ibrahim ('alayhi Salam) par un mouton, qui servit d'offrande.  C'est là un enseignement profond. Faire une confiance absolue à Dieu est la voie la plus noble, et Allah ar Rahman n'abandonne pas ses serviteurs.

    En souvenir de cette dévotion d'Ibrahim à notre Seigneur, les familles musulmanes sacrifient un animal (le mouton qui a six mois ou la chèvre qui a deux ans ou le bovin qui a deux ans). 

    Pour avoir une idée de ce que représente cette fête, il suffit de lire cette parole du prophète (Salla Allah ‘alyhi wa Salam) : “Il n’y a pas une œuvre plus agréable auprès de Dieu que l’homme puisse accomplir le jour du sacrifice que de sacrifier une bête. Celle-ci est amenée le jour de la résurrection avec ses cornes, ses poils et ses sabots ; son sang atteint une place élevée auprès de Dieu, avant même qu’il ne touche le sol. Réjouissez-vous-en !”. 

    Au Hajj, Après la prière du matin à Muzdalifah, le pèlerin revient vers Mîna. Le premier jour de la fête du sacrifice (Aïd al-Adha) le pèlerin parcourt les 300 m qui le séparent du lieu où Abraham emmena son fils Ismaël pour le sacrifier. Sur le parcours, il rencontre trois piliers qui symbolisent les trois points où Iblîs tenta de le détourner. Le pèlerin lapide la plus grande stèle avec les cailloux ramassés la veille. 

 Dans l'intervalle, il faut sacrifier l'animal d'offrande qui symbolise le bélier qu'Abraham a sacrifié à la place de son fils. Il faut en manger mais la plus grande partie doit être donnée aux nécessiteux. Les pèlerins ont la possibilité de payer le montant de l'offrande à une banque gérée par les autorités locales. Il faut ensuite accomplir les rituels de retour. Sept tours de la Kaaba, puis sept fois la marche entre Safa et Marwa (420M), en souvenir de l'errance d'Hajar qui cherchait désespérément de l'eau pour son fils Ismail. Accomplissant ce rituel, il convient de boire l'eau de Zamzam. 

De plus, en ce jour sacré, les pèlerins se désacralise en coupant leurs cheveux. Les hommes se font raser et coupent leurs cheveux très courts, et les femmes coupent une tresse de leur chevelure ou l’équivalent d’une phalange.

    Cette journée essentielle est la plus riche quant au souvenir de la dévotion à Dieu. Ainsi, vous accomplissez des rituels qui font de vous les héritiers spirituels de notre prophète Ibrahim ('alayhi salam), mais aussi et surtout du sceau des prophètes, le bien aimé Mohammed (salla Allah ‘alayhi wa salam), qui a transmis cette tradition, et l'a accomplie avec ses compagnons.

Espérant avoir contribué par nos modestes conseils, à rendre votre journée empreinte de la gloire de Dieu et libre de toute contrainte superflue, nous vous adressons nos plus pures invocations. Que cette fête baigne vos pas et vos pensées de sa magie, et que Dieu vous imprègne de sa majesté


0 vue

© 2018 par Pilgrims tous droits réservés

PILGRIMS

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

07 69 51 93 27

Charte qualité