Rechercher
  • PILGRIMS

ARAFAT




« LE HAJJ c’est ARAFAT »


Vous approchez le coeur palpitant du Hajj. Là vous vivrez l’inoubliable. Le prophète (sws) rappelle dans un Hadith l’importance du passage pour les pèlerins à la station Arafat.

La plaine en elle-même est un territoire qui s’étend sur 18km2, et se situe à environ 18 km de Masjid Al Haram (la mosquée sacrée de la Mecque). A cet endroit, on peut apercevoir le mont Arafat, une colline de granite qui domine la vallée, culminant à 65 mètres de hauteur, aussi connue comme la

« montagne de la miséricorde ». Rendez-vous compte de l’importance du lieu.

Autrefois, sur cette montagne qui regorge de bienfaits de la miséricorde d’Allah

ar-Rahman, le Prophète Mohammed (Sws) fit son sermon d’Adieu aux peuples

Musulmans pendant le hajj.

Aujourd’hui encore le prêche à Arafat fait écho au célèbre sermon dit « de l’Adieu » que le Prophète prononça à midi :


« Ô peuple ! Prêtez-moi une oreille attentive, car je ne sais pas si je serai encore parmi vous l’an prochain. Alors, écoutez ce que je dis avec beaucoup d’attention et transmettez ces mots à ceux qui ne pouvaient être présents aujourd’hui.

Ô peuple ! Tout comme vous considérez ce mois, ce jour, cette cité sacrée, considérez aussi la vie et la propriété de tout Musulman comme sacrées. Rendez les biens qu’on vous a prêtés à leurs propriétaires de droit. Ne faites de mal à personne de façon à ce qu’on ne vous fasse pas de mal.

Souvenez-vous qu’un jour vous rencontrerez votre Seigneur et Il vous demandera des comptes sur vos actions en ce monde. Dieu vous a interdit l’usure. Alors, toute obligation usuraire doit désormais être annulée. Votre capital est à vous. Vous n’infligerez ni ne souffrirez d’aucune iniquité. Dieu a jugé qu’il n’y devait pas y avoir d’intérêt et que tout intérêt du à Abbas Ibn ‘Abd ‘Al Muttalib doit être annulé. Tous les droits (à la vengeance) découlant des homicides de la période pré-islamique sont désormais annulés et les premiers que j’abolis sont ceux qui découlent du meurtre de Rabiah Ibn Al Harith.

Ô peuple ! Les incroyants jouent avec le calendrier afin de rendre permissible ce que Dieu a interdit et interdire ce que Dieu a permis. Selon Dieu, les mois sont au nombre de douze. Quatre d’entre eux sont saints. Trois d’entre eux sont successifs et un survient entre les mois de Jumada et de Shaban.

Faites attention au Diable, pour le bien de votre religion. Il a perdu tout espoir de vous égarer par les grands péchés, alors faites attention de le suivre dans les petits péchés.

Ô peuple ! Il est vrai que vous avez des droits sur vos femmes, mais elles ont aussi des droits sur vous. Souvenez-vous que vous les avez prises comme femmes seulement avec la permission et de Dieu et en remplissant un pacte avec Lui. Si elles vous restent fidèles, alors il leur revient le droit d’être nourries et vêtues dans la gentillesse. Traitez bien vos femmes et soyez gentils avec elles, car elles sont vos partenaires et vos assistantes dévouées. Et c’est votre droit qu’elles ne fréquentent pas des gens que vous n’approuvez pas, ainsi que de ne jamais être infidèles.

Ô peuple ! Écoutez-moi avec sincérité. Adorez Dieu, accomplissez vos cinq prières quotidiennes, jeûnez pendant le mois du Ramadan et donnez de votre bien en Zakat (charité). Faites le Hajj (pèlerinage), si vous le pouvez.

Toute l’humanité descend d’Adam et Eve. Un Arabe n’est pas supérieur à un non-Arabe et un non-Arabe n’est pas supérieur à un Arabe. Un blanc n’est pas supérieur à un noir et un noir n’est pas supérieur à un blanc – seulement par la piété et la bonne action.

Sachez que chaque Musulman est le frère de chaque Musulman et que les Musulmans constituent une fraternité. Le bien d’autrui n’est pas légitime pour un Musulman excepté celui que son frère lui donne de plein gré. Alors, ne vous faites pas d’injustice à vous-mêmes. Souvenez-vous qu’un jour vous rencontrerez Dieu et répondrez pour vos actions en ce monde. Alors faites attention ! Ne vous égarez pas du chemin de la piété après mon départ.

Ô peuple ! Aucun prophète ou messager ne viendra après moi et aucune nouvelle croyance ne naîtra. Raisonnez bien alors, O peuple, et comprenez les mots que je vous transmets. Je laisse derrière moi deux choses : le Coran et ma Sounna et si vous les suivez, vous ne vous égarerez jamais.

Tous ceux qui écoutent devront transmettre mes paroles aux autres et les autres, à d’autres encore, de façon à ce que les derniers comprennent mes paroles encore mieux que ceux qui m’écoutent directement. Sois témoin, O Dieu, que j’ai transmis Ton message à Ton peuple ».

Le Prophète Mohammed (saws), le dernier des messagers …

Une fois ce sermon terminé, le Prophète accomplit la prière de midi qu'il enchaîna directement avec celle de l'après-midi, à la suite de quoi il resta debout en prière jusqu'au coucher du soleil. C'est le wuqûf (la « station », l'« arrêt »), qui est aujourd'hui un élément obligatoire du hajj. Cela explique que manquer cette étape dans la plaine d'Arafat au moment prescrit frappe le pèlerinage de nullité.

Et que l'on puisse même résumer le pèlerinage à cette station à Arafat au jour prévu, ainsi que l'affirme un hadith du Prophète rapportant cette parole qu'il aurait eue à cette occasion :

« le hajj, c'est Arafat »

Pour les personnes qui ont la chance de participer au pèlerinage, l’arrêt à Arafat

débute le 9eme jours du Dhoul hidja lorsque que le soleil commence à décliner

de son zénith, et ce jusqu’à son coucher. A L’heure de la prière de midi, Dhohr et Asr sont priées ensemble à l’heure de

la première prières (Dhor). L’achèvement de sa prière s’applique dans

l’adoration exclusive et totale de notre Seigneur. Profitez de ces instants précieux

et sacrés pour multiplier les invocations envers le très miséricordieux, répétez la

Talbiya. Rapprochez-vous de Dieu en approfondissant la lecture du livre sacré,

demandez pardon à Dieu en faisant preuve d’humilité jusqu’à ce que le soleil se

couche. Soyez et restez concentrés sur vos invocations, orientez-vous vers la Qibla dans

un état de profond recueillement. N’oubliez pas qu’ « il n’existe pas de divinité

autre qu’Allah, à Lui appartient la royauté et à Lui reviennent les louanges, et

c’est Lui qui est capable de tout ».

Il est permis durant ce rituel de s’assoupir, ou encore se reposer à l’ombre, la

propreté n’est pas une condition de validité, aussi, même les femmes indisposée

peuvent pratiquer et accomplir ce pilier essentiel.

Il est fortement conseillé en ce jour qui précède l’Aid al Adha connu sous le

nom de la « la fête du mouton » de jeûner pour les personnes qui n’assistent

pas au pèlerinage. Ce jeune à pour but d’expier les péchés de l’année précédente et ceux de l’année suivante d’après Abou Qatada le Messager d’Allah.


28 vues

© 2018 par Pilgrims tous droits réservés

PILGRIMS

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle

07 69 51 93 27

Charte qualité